Haut

Les collections et le musée sont transférés depuis 2018 au musée d'Art et d'Industrie de Saint-Etienne.

>> infos sur le transfert.

 

La présente page du site Internet a donc été figée à la date du  30.04.2018, comme archive.

Vous avez donc la possibilité de continuer à naviguer sur le site archivé du musée ou de consulter le site Internet de l'association Histoire et Patrimoine de Saint-Etienne.

>> www.histoireetpatrimoinedesaintetienne.com

-----------------------------------------------------------

Salle Vallette
Salle Riou

 

Le transfert des collections du musée,

une décision difficile mais courageuse !

 

 mars 2018

 

Depuis plusieurs années, le musée du vieux Saint-Étienne (MVSE) dont les collections sont labellisées Musée de France depuis 2003, ne peut plus fonctionner correctement. Le manque de moyens humains et financiers entraîne une lente dégradation des collections ce qui est inacceptable pour des administrateurs soucieux de préserver un héritage si important de l'histoire de la ville.

Compte tenu de la faiblesse de ses ressources, l’association ne parvient pas à dégager des moyens financiers pour des projets de restauration de restauration et enclencher des démarches de mise en valeur de pièces significatives comme le Sapeur ou les 800 fusains de Chapelon.
Malgré le dynamisme du pole éditorial ou patrimonial de l’association, l'intérieur du MVSE se dégrade rapidement. La raréfaction du bénévolat et le retrait des emplois aidés ont été le coup de grâce pour maintenir l'ouverture du musée tous les après-midis.



L’Hôtel de Villeneuve (XVIIe siècle) est enclavé dans une copropriété et donc difficile à optimiser.

Traversé par une traboule, et non visible depuis l'espace public, le bâtiment est seulement accessible grâce à des servitudes de passage qui doivent être maintenues depuis la rue Gambetta.
Sa cour sud souffre du stationnement des copropriétaires, rendant sa sécurisation difficile pour les publics et dangereuse pour les scolaires.
Le rachat par la Ville de la totalité du bâtiment (rachat des parties communes, murs et toitures) serait possible. Mais l'intégration de la cour sud (accès du public) à l'Hôtel de Villeneuve avec suppression des stationnements demeure d'un coût important en hyper centre-ville.

Sa rénovation en musée conformément aux exigences du label « Musées de France » est difficile voire impossible, et surtout très coûteuse au regard de sa faible visibilité et des limites en capacité du public pour des questions de sécurité incendie (maxi 53 personnes).
En effet, il conviendrait de remettre l'immeuble aux normes actuelles pour un espace de musée abritant des collections (chauffage, climatisation, contrôle de l'hygrométrie, toilettes, etc ...).
A cela s'ajoute son accessibilité aux handicaps, rendu complexe de par sa configuration architecturale (seuil en entrée de salle), petitesse de ses pièces, installation d'un ascenseur très coûteux nécessitant de lourds travaux.


L’intérêt général de la collection

C'est avec regret que devant toutes ces difficultés, l'association a pris une décision courageuse, celle de défendre l’intérêt général de la collection et de sauvegarder l'héritage transmis par les anciens sociétaires  depuis plus de 80 ans, indispensable pour connaître l’histoire stéphanoise. Le président Roger Fauriat, mandaté par le conseil d’administration et accompagné d’une délégation composée de messieurs Sigel, Monneret et Marcuzzi, ont donc rencontré en décembre dernier le Maire de Saint-Étienne pour lui demander comment prendre soin dorénavant de cette collection labellisée et inaliénable.



Une aide indispensable

Le Maire et son Adjoint à la culture ont écouté la délégation avec grand intérêt. Les Directions des affaires culturelles et des affaires juridiques de la Ville et l'association ont réfléchi aux meilleures conditions pour sauvegarder cette collection associative sous le contrôle du Haut conseil des musées de France et pour reprendre le poste du directeur du musée du vieux Saint-Étienne (MVSE).
Obligatoirement accueillie au sein d’un établissement « Musée de France », la collection associative sera bientôt transférée au Musée d'Art et d’Industrie qui présente toutes les capacités scientifiques pour la recevoir et la préserver conformément à la réglementation.

Ce projet de transfert a été longuement présenté et débattu en Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) avec les sociétaires, suite à la présentation de Mme Marie-Caroline Janand nouvelle directrice des musées de la ville de Saint-Etienne, venue exposer comment les collections d'Histoire et Patrimoine s'inscriront dans un parcours renouvelé installé prochainement dans les musées stéphanois.
Dans l'attente, un espace provisoire (environ 40 m²) sera créé au Musée d'Art et d'Industrie dès la fin de cette année.
Le Directeur actuel du musée du vieux Saint-Etienne intégrera prochainement les équipes scientifiques des musées avec pour missions principales :
  - la gestion des collections historiques
  - le travail sur le projet scientifique de l'espace « vitrine »
  - le travail avec Ville d'art et d'histoire sur la Maison François 1er



L'Assemblée Génarale Extraordinaire a voté le 10 février 2018 la motion suivante à 67 voix pour, 28 contre, 2 blancs.
Tous les opposants à ce projet ont eu la possibilité d'en débattre très largement et d'exposer leurs arguments.
En définitive l'AGE a voté la motion suivante à 67 voix pour, 28 contre, et 2 blancs :

« L’Assemblée Générale Extraordinaire donne mandat au Président Roger Fauriat et/ou à ses vice-présidents pour faire les démarches auprès du ministère de la culture et du Haut conseil des Musées de France afin de demander l’abandon de l’appellation Musée de France et demander le transfert des collections du musée du vieux Saint-Etienne au Musée d’art et d’industrie de Saint-Etienne.
L’Assemblée Générale Extraordinaire donne également mandat au Président Roger Fauriat et/ou à ses Vice-présidents pour signer la convention entre l’association Histoire et Patrimoine de Saint-Etienne et la ville de Saint-Etienne sur la mise en œuvre de ce transfert ».


Un nouveau projet associatif

Ce départ du musée de l’Hôtel de Villeneuve, site historique de l’association est certes douloureux mais il va entraîner le recentrage des activités associatives sur la diffusion de la connaissance historique ou patrimoniale et des spécificités de l’histoire stéphanoise.

Ce transfert des collections est assorti d’une réinstallation de l'association dans un bâtiment patrimonial sur le site de la Charité : l'ancien bâtiment administratif sur la rue Michelet qui abrite les peintures de Maurice Denis.


L’association continuera de s’appuyer sur la richesse de ses fonds iconographiques, patrimoniaux et sur sa bibliothèque, encore largement sous exploités par les chercheurs locaux et régionaux dont il conviendra de repenser l’accueil.

 

A la demande de monsieur le Maire, l'association conservera son rôle d'alerte et de vigilance concernant le patrimoine Stéphanois. Il faut rappeler à cet égare que grâce à l'association ont pu être restauré l'inscription de la diligence, redécouvert la façade de la maison XVIIe de la rue Philippon, restauré le monument du 102ème RI ou récupéré les anciennes boiseries de l'hôtel Colcombet, ...
De même , il sera très certainement intéressant de se rapprocher des Amis du Musée d’art et d’Industrie pour définir comment des actions de collaboration enrichiront le champ patrimonial stéphanois.

Un appel aux bonnes volontés est fait pour venir rejoindre l'association et continuer ses missions de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine stéphanois.

 

 

Cendrine Sanquer-Chapuis

Vice-Présidente de 

Histoire et Patrimoine de Saint-Etienne


 

>> Pour rejoindre l'association,

 x  www.histoireetpatrimoinedesaintetienne.com

 

 

Retrouver le dossier de presse (format pdf)

Site auditionné par Google Analytics © HPSE - 16.03.2018