- Retour accueil : Musée du Vieux Saint-Etienne -
www.histoireetpatrimoinedesaintetienne.com

Le Musée du vieux Saint-Etienne

présente

Saint-Etienne, naissance du réseau européen de chemin de fer ?

 

Accueil
Origine du rail
Naissance du chemin de fer en Europe
Origine du chemin de fer en France
Le choix de Saint-Etienne
1827 - Saint-Etienne / Andrézieux
Rail de 1827
1832 - Saint-Etienne / Lyon
Billet de 1834
Evolution du chemin de fer en Europe
Bibliographie
Liens

 

Billet de 1834 : Saint-Etienne / Lyon

… un des plus vieux au monde !

Collection Musée du vieux Saint-Etienne - inv. 859
Ce billet est l'un des plus vieux du monde. Il a l'avantage de parcourir la ligne complète des 21 km séparant Saint-Etienne de Lyon.
Voir l'article de Alain Mercier : l'archéologie du billet de train,
concernant notre billet de train,
publié in La Revue (musée des Arts et Métiers), n. 14 - mars 1996
Monsieur de Rochetaillée prit le train de midi au départ de Saint-Etienne afin de se rendre à La Mulatière (terminus de Lyon).
Il est daté du 17 février 1834, mais l'impression du billet est de l'année précédente (notez la rature de l'employé).
En dessous, deux colonnes comportent les différentes possibilités de voyage. Il nous a semblé évident de vous en redéfinir les termes qui proviennent tous d'anciens modes de transport.
La voiture suspendue : voiture pourvue de suspensions.
Le coupé : voiture de luxe
Le char : berline de mine transformée en voiture pour voyageurs.
L'intérieur : voiture classique non vitrée.
Le cabriolet : voiture routière montée sur une plate-forme.
L'impériale : espace aménagé sur le toit.
La voiture non suspendue : voiture sans suspensions.
L'omnibus : diligence à chevaux dont on retire les roues et que l'on place sur le truck du convoi ferroviaire.
Le char-à-bancs : char muni de bancs à dossiers droits.
 .
Recto du billet de 1834
Collection Musée du vieux Saint-Etienne

 Le confort des voyageurs, une utopie ?

Il faut tout un équipement pour affronter les rudesses d'un voyage en wagon découvert : couvertures, bottes, cache-nez, coiffures solidement arrimées…
La compagnie, généreuse, ajoute des bottes de paille pour les plus frileux…
Le choc au départ est violent et casse les reins contre les dossiers des bancs.
Les voyageurs plus fortunés (ou moins avares) ont cependant droit à bien des égards. La pose d'un toit et de rideaux se fait, pour les voitures de 2ème et de 1ère classe, dès les années 1836, et la construction de véritables voitures fermées avec des portières vitrées et des fenêtres est chose acquise dès 1840. Le chemin de fer de Saint-Etienne à Lyon est même le premier à avoir des voitures à bogies en 1842 (une première attribuée à tort à la compagnie des wagons lits 30 ans plus tard !).
Accueil
Origine du rail
Naissance du chemin de fer en Europe
Origine du chemin de fer en France
Le choix de Saint-Etienne
1827 - Saint-Etienne / Andrézieux
Rail de 1827
1832 - Saint-Etienne / Lyon
Billet de 1834
Evolution du chemin de fer en Europe
Bibliographie
Liens

 
Accueil expo
 
page précédente
haut de page
page suivante
   

Les Amis

du Vieux

Saint-Etienne

 
Recherche historique : Floriane Soulas, avec la collaboration de François Fontana, et de Gérard Vachez, Président des Amis du rail du Forez.
Mise en site web : Bernard Rivatton.
Exposition créée dans le cadre de l'opération nationale "Printemps des musées" mise en place par la Direction des Musées de France / Ministère de la Culture et de la Communication
© Les Amis du Vieux Saint-Etienne - avril 2000 / maj : septembre 2002 - janvier 2005 - avril 2011